Alzheimer, comprendre la maladie

L’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui endommage graduellement les cellules cérébrales, affectant ainsi la mémoire et le fonctionnement mental. Bien que cette maladie touche principalement les personnes âgées de plus de 60 ans, elle peut aussi atteindre les jeunes.  Cette maladie peut entraîner des troubles pouvant dégrader le système cognitif, causant ainsi un changement au niveau du langage et occasionnant une perturbation dans les gestes. A un stade plus avancé de la maladie, le malade ne pourra plus effectuer correctement ses tâches quotidiennes, comme s’habiller ou préparer à manger. Ces changements peuvent, cependant, entraîner d’autres maladies comme l’anxiété et la dépression.

Causes

Les causes provoquant cette maladie peuvent être les suivantes :

•    un traumatisme crânien : des recherches  ont prouvé que les personnes qui ont subi des commotions cérébrales sont les plus enclines à souffrir un jour de cette maladie ;

•    une maladie vasculaire : les accidents vasculaires cérébraux (AVC) légers augmentent le risque et la gravité des problèmes de mémoire chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ;

•    le niveau d’éducation : des études suggèrent que les personnes ayant fait des études plus longues sont moins portés vers  l’Alzheimer. Cette théorie explique le fait que les personnes déjà atteintes de cette maladie s’en sortent mieux si elles restent actives mentalement – il se peut qu’un cerveau peu stimulé dégénère plus rapidement ;

•    des prions : des scientifiques soupçonnent que les prions, d’infimes particules infectieuses constituées de protéines, joueraient un rôle dans la maladie d’Alzheimer en infectant le cerveau.

Symptômes

Les signes récurrents sont la perte de mémoire, les troubles de langage et la difficulté à exécuter des gestes simples. Dans le cas des troubles de l’orientation, qui signifie que le patient n’arrive pas à faire la différence entre le temps actuel et le temps passé, la non-reconnaissance des proches, ainsi que des troubles d’humeur, cela peut être très difficile pour la personne et son entourage.

Traitements

Vu que cette maladie est incurable, plusieurs traitements ont été établis à l’intention des personnes atteintes pour leur faciliter la vie. Une personne atteinte peut, par exemple, utiliser des notes de rappel, se munir d’un agenda dans lequel il pourra noter des choses importantes. Avoir recours à des services de soutien et de counselling familial peut grandement aider non seulement le malade mais aussi sa famille. En outre, certains médicaments comme les inhibiteurs du cholinestérase peuvent protéger et ralentir la progression de la maladie de quelques mois ou même d’un an.

Prévention

Pour prévenir et ralentir la progression de cette maladie, il est important que le malade soit suivi par un psychologue ou un neurologue afin d’effectuer des exercices pratiques de mémoire et lui permettre à se socialiser avec son entourage. Pour réduire et prévenir des accidents domestiques, différentes astuces peuvent être utiles, notamment étiqueter les portes, les tiroirs et les meubles. Il faut aussi s’assurer que la maison présente peu de danger.