Qu’est ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est un syndrome associant des douleurs musculaires et articulaires diffuses, une fatigue, des troubles du sommeil, des troubles cognitifs mineurs et des troubles de l’humeur d’intensité variable et d’évolution chronique.

La fibromyalgie, fréquente et potentiellement invalidante, touche le plus souvent les femmes d’âge moyen.

Fibromyalgie : symptômes

La fibromyalgie est une maladie touchant préférentiellement les femmes après 50 ans et caractérisée par :

  • des douleurs musculaires chroniques (myalgies diffuses) en divers endroits du corps ;
  • l’absence de syndrome inflammatoire biologique (sur les résultats d’analyses sanguines) ;
  • une fatigue chronique (asthénie) ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des paresthésies des membres supérieurs ;
  • une humeur triste, voire un syndrome dépressif, pouvant retentir sur les activités quotidiennes, personnelles ou professionnelles.

Fibromyalgie : diagnostic

Pour évoquer le diagnostic de fibromyalgie, il faut que les douleurs :

  • durent depuis plusieurs mois, en au moins trois endroits différents ;
  • ne touchent ni les mains, ni les pieds ;
  • soient localisées au niveau du cou, en dessous du crâne (entraînant des céphalées : maux de tête), en arrière des épaules (à l’insertion du sus épineux et du trapèze), au niveau des coudes (zone épicondylienne) et au niveau du grand trochanter (partie supérieure du fémur) ;
  • soient retrouvées par la pression du médecin lors de l’examen clinique.

L’examen clinique du médecin consiste à palper le patient, c’est-à-dire à effectuer une pression à l’aide du pouce sur certains points de l’organisme dont la localisation est bien précise. Ces zones portent le nom de points de Yunus :

  • occiput à l’insertion des muscles sous occipitaux (base du crâne) ;
  • bord supérieur du muscle trapèze ;
  • zone située entre la cinquième et sixième côte (en avant) ;
  • omoplate (bord interne) ;
  • articulation entre la deuxième côte et le sternum ;
  • coude ;
  • fesse (partie supérieure et externe de la fesse) ;
  • hanche (trochanter) ;
  • intérieur du genou.

L’examen clinique des autres parties du corps ne montre aucune anomalie. Les examens complémentaires prescrits par le médecin visent à éliminer d’autres diagnostics, et sont normaux en cas de fibromyalgie.

Fibromyalgie : traitement

Le traitement de la fibromyalgie est long et difficile, d’autant que le diagnostic n’est pas souvent posé précocement. Il repose sur :

  • des médicaments (pas toujours efficaces) : antalgiques (antidouleurs), anti-inflammatoires, antidépresseurs ;
  • une amélioration des conditions de sommeil lorsque cela est possible ;
  • la pratique d’exercice physique (adapté à l’état de santé des patients, sans que cela ne majore les douleurs), des étirements, voire de la rééducation avec un kinésithérapeute ;
  • des massages ;
  • de la mésothérapie antalgique éventuellement ;
  • des infiltrations (rarement) ;
  • une psychothérapie de soutien.