Qu’est-ce que l’angine de poitrine ?

L’angine de poitrine, également nommée angor, est une pathologie cardiaque. Elle est causée par le rétrécissement d’une ou de plusieurs artères coronaires. Elle se manifeste souvent par des douleurs thoraciques et nécessite un traitement médical en urgence.

Quels sont les signes de l’angine de poitrine ?

La manifestation la plus courante de l’angine de poitrine est la douleur thoracique avec irradiation dans le bras gauche. Elle survient généralement à l’effort et se calme à l’arrêt.

Les émotions fortes, la colère ou encore le froid intense favorisent l’apparition des crises.

Cependant, dans certains cas, l’angine de poitrine se manifeste par des symptômes atypiques. Les douleurs sont alors d’apparition brutale sans lien véritable avec un effort. La localisation abdominale est, quant à elle, principalement présente chez les personnes âgées, les femmes et les diabétiques.

Quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs de risque d’apparition de l’angine de poitrine sont modifiables :

  • L’hypertension artérielle ;
  • Le tabagisme ;
  • L’hypercholestérolémie ;
  • L’obésité ;
  • La sédentarité.

Certains facteurs personnels prédisposent également à l’apparition de l’angor :

  • L’hérédité (antécédent d’accident cardiaque précoce : mort subite ou infarctus du myocarde) ;
  • Le sexe (les hommes sont plus à risque) ;
  • L’âge (plus de 55 ans chez les hommes et plus de 60 ans chez les femmes).

Quels sont les traitements de l’angor ?

Le traitement de l’angine de poitrine se fait en deux étapes. D’une part, la prévention, surtout chez les personnes à risque ; et d’autre part, la médication, voire l’intervention chirurgicale lorsque le mal s’aggrave.

La prévention de l’angine de poitrine

Les principaux facteurs de risque de l’angine de poitrine sont modifiables. En changeant votre mode de vie, vous pouvez limiter les risques d’apparition de la maladie. 

Pour ce faire, il faut :

Les interventions médicales

Si malgré des mesures préventives l’angine de poitrine se déclare, il existe des traitements médicamenteux très efficaces et, dans les cas les plus sévères, une prise en charge chirurgicale.

Les traitements médicamenteux ont trois objectifs :

  • Calmer la douleur ;
  • Traiter le fond ;
  • Limiter les facteurs de risque.

Les principaux traitements médicamenteux sont :

  • Les dérivés nitrés ;
  • Les bêtabloquants ;
  • Les antagonistes au calcium ;
  • Les antiagrégants plaquettaires ;
  • Les hypocholestérolémiants.

Lorsque les médicaments ne donnent pas les résultats escomptés, le corps médical a souvent recours à l’angioplastie. Il s’agit de dilater l’artère afin qu’elle puisse de nouveau délivrer la quantité de sang nécessaire au fonctionnement optimal du cœur.