C’est quoi la maladie de Lyme ?

La maladie de lyme est causée par une infection bactérienne. Cette bactérie qu’on prénomme le borrelia, peut être transmise à l’homme au travers d’une piqure de tique infectée. Cependant la contamination n’est pas interhumaine. Cette maladie traitée dans les meilleurs délais, ne présente aucun danger.

Symptômes de la maladie de lyme

Les symptômes peuvent se manifester de différentes façons. Notamment la maladie de lyme fait son évolution en trois étapes.

Première phase ou la phase primaire

C’est la phase juste après la piqûre de tique infectée. C’est la qu’on voit apparaitre un cercle rouge qui s’étend graduellement pour former un plus grand cercle. Elle apparait 2 à 30 jours après la piqûre de tique. Cette rougeur, signe typique de maladie de lyme, est indolore et elle disparait après quelques semaines. Toutefois la personne infectée peut montrer des signes de petites fièvres ou de douleurs musculaires, où ressentir des maux de tête.

Phase secondaire

Cette phase peut conduire à des troubles articulatoires, troubles au niveau du système nerveux ou des problèmes cardiaques. Avec un traitement efficace, cette phase peut se guérir. Mais en l’absence de soins, elle passe dans la majorité des cas à la phase tertiaire.

Phase tertiare

Cette phase se manifeste plusieurs années après la première piqûre. Elle regroupe plusieurs lésions.
– Lésions neurologiques, provoquant les maladies mentales ou touchant notre moelle épinière et le cerveau.
– Une arthrose, voire une paralysie
Cependant il faut souligner que la maladie de lyme n’est pas mortelle. Elle peut être confondue avec d’autres maladies dans la mesure où elle ne présente pas de symptôme spécifique. C’est pour cette raison qu’il est de rigueur d’aller consulter un médecin.

Comment traiter la maladie de lyme?

Plusieurs examens sont nécessaires pour que le médecin puisse vérifier si vous êtes atteint ou pas. Cette maladie peut être traitée dans la première phase par la prise des antibiotiques. Cependant si elle n’est pas identifiée au bon moment, alors seuls les signes cliniques peuvent démontrer son existence.

Ainsi des tests neurologiques permettent de constater l’évolution de la maladie. Il arrive, dépendant de la sévérité de la maladie, qu’une hospitalisation est nécessaire. Il est recommandé au préalable de prendre connaissance auprès de sa mutuelle santé si le remboursement des vaccins est compris dans le forfait souscrit.
La sécurité sociale ne rembourse pas les vaccins, même si elles sont recommandés, contre la maladie de lyme.