Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie peut être définie comme l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques. Son utilisation remonte au XVIe siècle. L’extraction des huiles des plantes est depuis peu reconnue et tend à occuper une place plus grande dans la sphère médicale. Les huiles essentielles sont aujourd’hui extraites comme à l’époque d’ailleurs, par distillation à la vapeur. Afin d’avoir une définition claire et nette de l’aromathérapie, il faut délimiter son champ d’action et présenter quelques interdits, si jamais il y en a. 

L’aromathérapie, pour quel usage ?

Aujourd’hui, l’évolution scientifique a permis de constater que nombreuses sont les plantes qui sont utiles au fonctionnement de l’organisme et dans le traitement de certaines pathologies. Elle est utilisée pour les maux comme l’hypertension, la dépression, l’anxiété, la douleur et la démence,… Elle joue également un rôle dans le traitement post-opératoire et même dans la réduction des effets indésirables de certains cancers. L’aromathérapie reste efficace pour soulager certaines infections. Certaines plantes ont des effets antibactériens, anti-infectieux, anti-inflammatoires et soulagent parfaitement en cas de brulures (cas de l’huile de lavande). Pouvant à la fois être utilisée sous prescription médicale ou sur simple test, visitez ce site pour en apprendre plus. Les huiles essentielles sont utilisées par voie orale, par voie rectale, par voie cutanée, par voie respiratoire en vaporisant et en diffusant quelques gouttes d’huiles essentielles dans l’atmosphère. Il peut donc arriver, qu’en cas de rhume ou d’insomnie, vous fassiez une infusion d’herbes qui vous détendra et vous soulagera. 

Contre-indication de l’aromathérapie

Contrairement aux idées reçues, l’aromathérapie peut avoir des effets indésirables pour l’Homme si elle est utilisée à mauvais escient. En cas d’allergies, il est conseillé de lire la notice d’utilisation de chaque produit. L’utilisation de l’aromathérapie ne doit pas être employée sur les nourrissons, les enfants et les femmes enceintes. Certaines huiles essentielles agressent et affaiblissent les défenses de l’épiderme. Il faut donc un avis médical avant de pouvoir l’utiliser.