Comment se soigner avec les plantes

Les plantes sont utilisées depuis très longtemps pour traiter certaines maladies. C’est ce qu’on appelle la phytothérapie. De nos jours, plus de la moitié des français font usage des plantes pour remédier à des problèmes du quotidien de manière naturelle tels que les troubles du sommeil, la perte de poids, etc. Cet article vous présente les différentes façons dont les plantes peuvent être utilisées pour se soigner.

La pratique traditionnelle

La phytothérapie traditionnelle fait référence à la préparation et la commercialisation de plantes médicinales. Les solutions proposées par les phytothérapeutes qui utilisent les anciennes pratiques n’ont jamais fait l’objet d’aucune étude clinique. En effet, il n’existe aucune preuve scientifique de l’efficacité des plantes dont ils font usage. Toutefois, ils ont su trouver l’efficacité propre des plantes, leur mode d’action ainsi que les précautions à prendre. Autrefois, les tradipraticiens notaient toutes leurs découvertes dans des ouvrages pour que la génération future puisse en bénéficier. Aujourd’hui, plus de 22000 plantes ont été classifiées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La phytothérapie traditionnelle vous intéresse ? Rendez-vous sur santescience.fr pour en savoir plus.

La phytothérapie moderne

La phytothérapie moderne est en constante évolution. C’est une version améliorée de la phytothérapie traditionnelle. Tous les traitements proposés par la phytothérapie moderne ont été scientifiquement validés. Avant qu’on ne prescrive une médication à un patient, il faut qu’il subisse obligatoirement une observation scientifique complète. Après cela, le docteur se chargera de déterminer le type de traitement à appliquer (traitement d’attaque, de charge ou d’entretien). 

Les médicaments issus de la phytothérapie moderne sont appelés phytomédicaments. Ces derniers sont soit mis sur le marché grâce à une autorisation, soit distribués sous forme de compléments alimentaires. La phytothérapie permet de soigner de nombreux troubles comme l’immunité à l’automne, la fatigue, les douleurs articulaires (rhumatismes, arthrose) et douleurs musculaires, les troubles circulatoires durant l’été, les problèmes de dents, etc.