Réaliser un test de parenté ou de paternité sans se tromper

Pour obtenir du matériel génétique, vous avez plusieurs méthodes puisqu’il est possible de se baser sur les cheveux, les ongles, les résidus dans la bouche, la salive ou encore le sperme. Pour un kit classique, vous avez souvent des écouvillons qui vous permettent de récolter de la salive dans votre bouche. C’est le format le plus rapide et surtout le plus simple. En effet, vous devez respecter des conditions d’hygiène très importantes pour être certain que le résultat sera fiable. Il est alors conseillé d’utiliser le coton tige fourni dans le test de parenté ou de paternité et vous pourrez envoyer l’ensemble à un laboratoire accrédité.

Quelques conseils pour procéder aux prélèvements

Avec la salive, c’est assez simple, il suffit de prendre les écouvillons et de bien gratter les joues et sous la langue pendant près de 30 secondes. Vous êtes alors certain que le matériel génétique est récolté, mais patientez près de 30 minutes après votre repas pour ne pas avoir des résidus alimentaires. Ces derniers pourraient clairement fausser le résultat.

  • Il est important de préciser que le test de parenté ou de paternité n’est pas douloureux, vous pouvez également le réaliser à la maison.
  • Les spécialistes peuvent récolter plus facilement de l’ADN avec la salive, ce qui n’est pas le cas avec les cigarettes, les mouchoirs, le sang ou encore la brosse à dents et les cheveux.
  • Les machines analysent ensuite l’ADN afin de le comparer entre les deux personnes et cela permet d’avoir un éventuel lien de parenté.

Il faut savoir qu’un enfant aura forcément les deux marqueurs de ces deux parents, si ce n’est pas le cas, il y a un problème au niveau de la parenté ou de la paternité. Il ne faut pas oublier que deux analyses sont réalisées afin de garantir une fiabilité à 99 % pour l’ensemble des tests.