Qu’est ce que le Purpura ?

Le Purpura représente un écroulement anormal qui survient au niveau des muqueuses et du sang. Cette maladie se manifeste principalement par des tâches de couleur bleue ou rouge, qui peuvent devenir brunes ou jaunâtres en vieillissant. Les tâches apparaissent sous la peau et n’entraînent aucune douleur ou démangeaison. Elles ne s’effacent pas lorsqu’on appuie dessus. Elles mesurent généralement 3 mm et peuvent être infiltrées ou non infiltrées. Les experts distinguent entre deux principaux types de ce mal : Le Purpura vasculaire inflammatoire et le purpura vasculaire non inflammatoire.

Purpura non inflammatoire

Le trouble non inflammatoire est généralement entraîné par une réaction auto-immunitaire, aussi connu comme le syndrome de Gardner Diamond. Cette catégorie de la maladie se manifeste également sous forme de petites tâches sur les avants-bras et les mains.

Dans certains cas, il pourrait être entraîné par des troubles héréditaires tels qu’une fragilité capillaire. Ce trouble est également engendré par la dilatation excessive des vaisseaux se trouvant dans le derme (Purpura annulaire télangiectasique de Majocchi).

Purpura inflammatoire

Cette maladie est souvent d’origine rhumatismale (Purpura de Schônlein-Henoch). Elle peut être causée par la présence des microbes dans l’organisme, notamment suite à un méningocoque, une endocardite infectieuse, ou une hépatite B. On retrouve même une catégorie de Purpura inflammatoire qui cause une sécrétion excessive des anticorps IgM.

Facteurs de risques

Les deux types de Purpura affectent principalement les enfants qui sont génétiquement prédisposés. Parmi les facteurs de risques, on constate également une prise de certains médicaments (IEC, AINS, antibiotiques) ou une vaccination. Les professionnels de santé estiment qu’une infection parasitaire telle qu’une piqûre d’insecte pourrait causer de trouble.

Les troubles suivants peuvent aussi déclencher le Purpura :

  • Rubéole
  • Phénomènes immunoallergiques
  • Collagénose
  • Typhoïde
  • Paludisme
  • Toxoplasmose
  • Oreillons
  • Varicelle

Traitements

Vous devez impérativement consulter votre médecin si vous souffrez du Purpura, car seuls des examens complémentaires peuvent déterminer la gravité de votre situation. Généralement, les experts effectueront un bilan rénal, suivi d’un hémogramme. Certains patients se voient également prescrire un traitement morphinique.

Durant le cours du traitement, votre médecin va aussi se concentrer sur la recherche d’une atteinte de vascularisé digestive, articulaire, neurologique, viscérale et rénale.