Qu’est ce que la méningite ?

La méningite est une maladie rare dans les pays développés, pouvant entraîner la mort, ou des séquelles neurologiques. La fièvre, des vomissements une éruption cutanée et des maux de tête peuvent être des symptômes de la maladie. En France la vaccination contre la méningite est obligatoire depuis 2009.

Le plus souvent d’origine infectieuse, la méningite est une inflammation des méninges, les membranes protectrices qui sépare notre cerveau de notre boite crânienne. Il existe deux types de méningite :la méningite virale et la méningite bactérienne. Si sa forme virale ne présent pas de réel danger pour la santé, la méningite à méningocoques (bactérienne) doit obligatoirement faire l’objet d’un traitement d’urgence.

Méningite : Traitement d’urgence

La transmission des bactéries se font essentiellement par un contact direct ou par voie aérienne. La dangerosité de la méningite est qu’elle est difficilement diagnosticable à première vue. Certaines signes peuvent toutefois vous alarmer sur les risques d’une possible contraction des virus ou des bactéries. Il est alors important d’avoir recours à des traitements spécifiques dans les plus brefs délais.

Symptômes méningites

A chaque forme son vaccin

La méningite bactérienne est la forme la plus grave de la maladie, elle peut être causée par le méningocoque ou le pneumocoque. Ce dernier se manifeste le plus souvent chez les enfants. Un vaccin peut être administré aux enfants de moins de un an qui ont été en contact avec une personne malade. Aussi ce vaccin est recommandé à ceux qui voyagent beaucoup. Le Haut Conseil de la Santé Publique conseille la vaccination systématique aux enfants de plus d’un an.

La méningite causée par le pneumocoque se  manifeste chez les petits. Le vaccin Prevenar 13, associé aux autres vaccins comme le polio, la coqueluche ou le tétanos sont efficaces. Ainsi la maladie a diminué de 25% chez les moins de 2 ans.
Les méningites virales surviennent fréquemment après les oreillons.

Il existe également les méningites à mycobacterium tuberculosis qui est responsable de la tuberculose. Grâce au BCG ils sont peu fréquents dans les pays développés.

Auparavant la méningite à Haemophilus Influenzae était la forme la plus fréquente et aujourd’hui, elle peut être évitée par un vaccin. Ce dernier est recommandé à l’âge de deux mois en France depuis 1993.

Pour confirmer la présence d’une méningite, le meilleur moyen de diagnostic reste le ponction lombaire. Il est important de connaître les types de bactéries présentes afin d’administrer les bon traitements d’antibiotiques. La prévention reste le meilleur moyen pour combattre l’apparition de cette maladie. Bien que les vaccinations contre la méningite ne sont pas obligatoires chez les adultes, les professionnels de santé prônent son efficacité et le recommandent. Chez les enfants et les nourrissons, les vaccinations contre la méningite est systématique afin de renforcer le système immunitaire contre les bactéries de la méningite.