Les huiles essentielles, pour le corps et l’esprit

Elles sont présentées en petits flacons et on leur prête mille vertus. Il faut dire que les huiles essentielles ont fait leurs preuves. On en tire même une science : l’aromathérapie. Derrière ce mot savant se cache pourtant quelque chose de simple, le fait de se soigner grâce aux huiles essentielles. Encore faut-il savoir comment.

Se soigner grâce aux huiles essentielles

Si c’est en 1972 que l’appellation « huiles essentielles » de plantes aromatiques est retenue et devient officielle, l’utilisation de ces huiles pour guérir certains maux remonte à l’antiquité. Biologiques ou pas, aujourd’hui, les huiles essentielles soignent, réparent ou apaisent. Insomnie, stress, infections, rhume des foins, anxiété, problèmes de peau…, les indications santé de l’aromathérapie sont nombreuses.

Dynamisantes, bactéricides, sédatives, digestives, antispasmodiques, antinévralgiques, bienfaitrices pour la circulation ou encore apaisantes, notamment contre les douleurs dentaires, chaque huile essentielle soigne un mal spécifique. On trouve ainsi sur le marché, des huiles essentielles de coriandre, de gingembre, de muscade, de romarin, de menthe, de sarriette, d’eucalyptus, de cannelle, de camomille, de lavande, de cyprès et tant d’autres…

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Il existe plusieurs moyens pour utiliser efficacement les huiles essentielles. Tout d’abord par voie respiratoire. Des diffuseurs d’ambiance permettent une vaporisation des produits actifs. Par fumigation, inhalations, diffuseur électrique ou lampe à brûler, les principes actifs pénètrent au niveau des bronches et rejoignent la circulation sanguine. La voie orale est sans doute la plus courante mais requiert, au préalable, un avis médical.  Autre possibilité, la voie cutanée. N’oublions pas que les huiles essentielles, surtout les plus relaxantes, sont souvent utilisées lors de massages. Le principe actif d’une huile essentielle est mélangé à des huiles inertes comme l’huile d’amande douce ou de jojoba, les composés pénètrent alors à travers la peau. 

Enfin, moins glamour, mais redoutablement efficace, les huiles essentielles peuvent aussi être administrées par voie rectale. On peut en effet utiliser des suppositoires pour certaines infections broncho-pulmonaires. Avantage : les principes actifs de l’huile essentielle évitent ainsi de passer par le foie.

Pour chaque petit ou gros bobo, il existe une huile essentielle. Pourquoi ne pas la choisir bio ?